Bonjour à toutes et bonjour à tous, chers auditeurs ! Bienvenue sur Radio Judaïca si vous nous rejoignez ! Je suis ravie de vous retrouver pour cette nouvelle semaine ! Nous sommes le lundi 14 juin et il est 18H, c’est l’heure du journal de la rédaction ; tout de suite les titres de ce journal !

– En Israël, premier jour au pouvoir pour le nouveau premier ministre Naftali Bennett. Le 36ème gouvernement prend ses fonctions.

– Le premier ministre suppléant Yaïr Lapid est le nouveau ministre des affaires étrangères, il souhaite renouer avec les démocrates américains après une conduite qu’il juge négligente de la part du gouvernement Netanyahou.

– Toujours en Israël, le ministre de la défense Benny Gantz lance une procédure de mise en place d’une commission d’enquête d’Etat sur la catastrophe du mont Méron.

– Le président américain Joe Biden est actuellement à Bruxelles ; notamment pour participer au sommet de l’OTAN. Pour le premier ministre Alexander de Croo cette visite est très importante pour rétablir les liens entre les Etats de l’Alliance.

En Israël, le nouveau gouvernement prend ses fonctions ; c’est le premier jour au pouvoir de Naftali Bennett, le 13ème premier ministre de l’Etat d’Israël.

Pour ce tout premier jour, une tradition est de mise : la photo du nouveau gouvernement.

Les membres de cette nouvelle coalition se sont donc rendus ce lundi à la maison du président Reuven Rivlin pour cette photo de famille.

Cet évènement, c’est l’un des tout derniers rendez-vous importants du président Rivlin étant donné que son mandat s’achève le 9 juillet prochain.

Dans le même temps, la passation de pouvoir entre les anciens et les nouveaux ministres a commencé dans bureaux du gouvernements ;

Ayelet Shaked devient dès lors ministre de l’Intérieur, Nitzan Horowitz ministre de la santé ; ce dernier, très heureux de son nouveau poste a déclaré que ce gouvernement est un gouvernement qui agira avec des ministres qui travailleront « Je suis ravi. Nous nous occuperons de tout avec bon sens et discrétion, de la façon avec laquelle les gouvernements ont toujours tout géré » c’est ce qu’il a promis.

Le ministère de la Science et de l’innovation a quant à lui, à sa tête Orit Farkash-Hacohen ; elle a été la première à prendre ses fonctions ce matin.

Ce nouveau gouvernement est composé de 8 femmes sur 26 ministres ;

Et dans la foulée, toujours aujourd’hui, Gabi Ashkénazi a passé le flambeau du ministère des affaires étrangères au premier ministre suppléant, Yaïr Lapid.

Ce dernier a déjà fait des déclarations aujourd’hui ; en effet, il a indiqué qu’il s’engageait à renouer les liens avec le parti démocrate aux Etats-Unis. Il a par la suite accusé le gouvernement sortant d’avoir nui aux relations entre Israël et le Congrès américain ; donc le Sénat et la Chambre des représentants.

« Le gouvernement sortant a pris un pari terrible, imprudent et dangereux de se concentrer uniquement sur le parti américain républicain et d’abandonner de ce fait la position bipartite d’Israël. Nous nous retrouvons avec une Maison Blanche, un Sénat et une Chambre démocrates en colère. Nous devons changer notre façon de travailler avec eux ». Ce sont les mots de Yaïr Lapid.

Et justement, en parlant de gouvernement sortant ; Binyamin Netanyahou qui est désormais dans l’opposition avec son Likoud et les partis SHAS, Judaïsme unifié de la Torah et Sionisme religieux, tiendra simplement une réunion aujourd’hui avec le chef du nouveau gouvernement pour lui remettre les rênes du poste de premier ministre.

Il n’y a donc pas de cérémonie de passation de pouvoir entre Binyamin Netanyahou et Naftali Bennett ; une cérémonie qui est marquée habituellement par un toast.

Cette nouvelle coalition est-elle solide ? Est-ce vraiment la fin de l’ère Netanyahou ? Ce sont les questions que nous venons de poser à Dror Even Sapir, analyste politique et diplomatique pour la chaine i24News ; je vous propose, chers auditeurs, d’écouter notre entretien.

///DROR JP 18H///

C’était Dror Even Sapir, analyste politique et diplomatique pour nos confrères d’I24News, nous le remercions pour ces éclairages.

/

Et cette intronisation du nouveau gouvernement israélien a suscité de nombreuses réactions à travers le monde ;

A commencer par l’autorité palestinienne pour qui ce nouveau gouvernement ne changera rien aux relations entre Israël et les palestiniens ; sans surprise, le HAMAS est du même avis, cependant, Mohammed Shtayyehh le premier ministre de l’autorité palestinienne a tout de même estimé que le départ de Binyamin Netanyahou du pouvoir marquait la fin de l’une des pires périodes du conflit-israélo palestinien.

Toutefois, Mohammed Shtayyeehh a précisé que l’autorité palestinienne “Nous ne considérait pas ce nouveau gouvernement comme moins mauvais que le précédent” il a dit ça en condamnant”les annonces du Premier ministre Naftali Bennett de soutenir l’extension de la souveraineté israélienne en territoire de Judée-Samarie”.

“Le nouveau gouvernement (israélien) n’a pas de futur s’il ne prend pas en considération l’avenir du peuple palestinien et ses droits légitimes” ce sont les mots du premier ministre de l’Autorité Palestinienne.

De leur côté, les Emirats arabes unis ont félicité le nouveau chef du gouvernement israélien Naftali Bennett ainsi que son premier ministre suppléant Yaïr Lapid.

En Europe aussi, on félicite le nouveau gouvernement ; le président du conseil européen, Charles Michel a félicité Bennett et Lapid dans un message sur son compte Twitter. Il a par la suite rajouté « Dans l’attente de renforcer le partenariat Union Européenne-Israël pour une prospérité commune et vers une paix et une stabilité régionale durable » fin de ce tweet.

Enfin, le président américain Joe Biden a lui aussi transmis ses félicitations à la nouvelle coalition.

Toujours en Israël,

Dans un tout autre sujet, cette fois,

Le ministre de la Défense Benny Gantz a remis ce lundi au secrétariat du gouvernement la proposition de mise en place d’une commission d’enquête d’Etat sur la catastrophe du mont Meron, afin de la transmettre aux nouveaux ministres.

Benny Gantz a adressé ce courrier conformément aux accords de coalition qui ont été signés par le gouvernement ; des accords qui rendent obligatoire une telle enquête.

On rappelle que 45 personnes, notamment de nombreux enfants, ont perdu la vie le 29 avril dans une cohue géante lors d’un pèlerinage sur le Tombeau de Rabbi Shimon Bar Yohaï réunissant des dizaines de milliers de Juifs orthodoxes pour célébrer la fête de Lag Baomer.

Dans sa lettre, Benny Gantz a notamment écrit qu’il s’agissait d’une dette morale et éthique envers les familles [des victimes], et rien de moins, un besoin d’enquêter et de prévenir de tels événements tragiques à l’avenir”,

De son côté, le forum des familles endeuillées a réagit ;

“Comme nous l’avons demandé dès le premier instant, nous espérons que le comité d’enquête sur la catastrophe de Meron sera mis en place immédiatement ».

PONCTU

Diplomatie américano-européenne à présent

Le président américain Joe Biden se trouve actuellement en Belgique ; à Bruxelles pour le sommet de l’OTAN qui se tient aujourd’hui dans la capitale belge.

Pour le premier ministre Alexander de Croo, ce sommet vise à préparer l’alliance entre les trente pays de l’OTAN, pour un avenir rempli de défis.

En accueillant les dirigeants participant à ce sommet, Alexander de Croo à déclaré, je cite : « C’est pour moi un grand honneur et un plaisir de vous accueillir à Bruxelles au siège de notre Alliance. Une Alliance que nous avons forgée il y a plus de 70 ans. Une Alliance qui reste cruciale pour notre sécurité, notre liberté, tant pour l’Europe que pour l’Amérique du Nord ».

Le premier ministre belge a rajouté que ce sommet visait également à reconfirmer l’engagement envers la solidarité transatlantique et à renouveler l’Alliance comme communauté de valeurs après une période difficile.

En disant cela, il faisait référence aux quatre années de mandat de l’ancien président américain Donald Trump.

“De plus, le fait que nous nous rencontrions en personne porte l’espoir que le pire de la pandémie de Covid-19 est derrière nous”, a souligné le Premier ministre.

“En tant que Premier ministre belge, je suis particulièrement heureux d’accueillir le nouveau président des États-Unis (…), M. Joe Biden. (….) Sa présence souligne le renouvellement du partenariat transatlantique.

Enfin, Alexander de Croo a aussi souligné l’importance de la visite de Joe Biden à Bruxelles à l’OTAN aujourd’hui, mais aussi au siège de l’Union Européenne demain.