DIDIER Il est 8h15 sur Radio Judaïca. Et comme chaque jeudi c’est l’heure du rendezvous politique israélien: OBJECTIF Knesset
Miri, ce matin vous recevez un député israélien, francophone. Je vous cède le micro

MIRI Nous sommes en ligne avec le député Yomtov Kalfon, bonjour
Merci de nous consacrer ses qq minutes sur Radio Judaïca, d’atant que vitre agenda est chargé. Vous êtes député Yamina, membre de la coalition actuelle. Député, fraichement arrivé à la Knesset. Félicitations d’abord! Comment allez-vous ce matin?

Je mets les pieds dans le plat tout de suite. Je vais vous poser les questions qui fachent… Je ne révèle pas de secret en affirmant que certains électeurs de votre parti sont en colère. Ils en veulent à Naftali Bennet d’être entré dans cette coalition, m^peme si il se retrouve à sa tête. Certains affirment que vous avez trahi leur vote. Vous leur répondez quoi?

Comment vous quaklifieriez les deux premières semaines de la coaliton Bennet/Lapid au pouvoir?

Vous pensez sincèrement qu’un gouvernement qui allie des partis aussi opposés comme Yamina et Meretz ou Raam peut tenir la distance?

Parlons plus précisément de vous Yomtob Kalfon. Pendant la campagne électorale nous nous sommes entretenus sur Radio Judaïca, dans Objectif Knesset, vous nous aviez affirmé que votre priorité était de faoire avancer les intérêts des olim français et francophones plus généralement. C’est toujours d’a&ctualité?

Vous êtes le second député né en France à entrer à la Knesset… Vous êtes même actuellement le seul, puisque Yossi Taïeb du ârto orthodoxe Shass n’est plus député. Cela représente quoi pour vous?